Le récolement des « mémoires vives ».

Un volet original du projet 2ARC visait à réaliser une série d’interviews d’anciens fouilleurs (2015-2017). Ce volet a été coordonné et mis en œuvre par Gwendoline Torterat, doctorante en anthropologie à l'université de Paris Ouest (LESC, UMR 7186), en collaboration avec Philippe Soulier (IR CNRS à la retraite), membre associé de l’équipe Ethnologie préhistorique. G. Torterat a élaboré les bases d’une recherche servant dans un premier temps à réunir un panel de points de vue et d’expériences de terrain lié aux acteurs ayant participé à différentes campagnes de fouille du site d’Arcy-sur-Cure, ceci dans une perspective à la fois anthropologique, historiographique et épistémologique. Ces entretiens, une dizaine, ont permis l’acquisition de près de 13 heures d’enregistrements, qui ont été retranscris sur plus de 100 pages, dont les récits couvrent toutes les périodes d’exploitation du site d’Arcy-sur-Cure du temps de Leroi-Gourhan. Ce corpus, bien que partiel, fournit une première documentation brute particulièrement large et dense, qu’il conviendra de valoriser par un projet de recherche post-doctorale, dont la problématique est déjà posée, et pour lequel nous recherchons à trouver des financements.

Gwendoline Torterat et Nejma Goutas