Le musée d’Avallon : salle de la préhistoire

La nouvelle muséographie du Musée d’Avallon

La nouvelle muséographie du musée d’Avallon est mise en images : on voit ici le processus de création et une reconstitution virtuelle des posters de l’exposition.

La préhistoire des Grottes d’Arcy-sur-Cure et de Saint-Moré (Yonne, Bourgogne)

La région d’Arcy-sur-Cure et de Saint-Moré (Yonne) est riche d’un très grand nombre de sites archéologiques préhistoriques dissimulés dans une quinzaine de grottes et d’abris, nichés le long des méandres de la Cure.

Ces gisements sont exceptionnels par plusieurs aspects :

  • la richesse du mobilier retrouvé au cours des fouilles qui se sont déroulées dès le XIXe siècle et qui continuent à être étudié encore aujourd’hui (objets en silex taillés, ossements d’animaux, restes humains, parures, céramiques...) ;
  • la présence d’occupations multistratifiées se rapportant à l’Homme de Neandertal et à l’Homme moderne, et couvrant une chronologie très vaste allant du Paléolithique moyen au Paléolithique final ;
  • la découverte, au début des années 1990, de peintures rupestres dans la Grande Grotte ; à ce jour, parmi les plus anciennes peintures d’Europe jamais observées après celles de la Grotte Chauvet en Ardèche.

Dans l’exposition sont visibles des objets caractéristiques de ces périodes paléolithiques : ossements d’animaux préhistoriques (mammouths, ours des cavernes, rennes, bisons), objets en silex taillés (bifaces, lames, nucléus, pointes et outils divers), objets de parure (perles réalisées à partir de coquillages d’origine fossile) et des restes humains néandertaliens. Accompagnant ces objets, des posters présentent cette période à travers plusieurs sites emblématiques de la région d’Arcy-sur-Cure et de Saint-Moré.

Contexte : le projet « Vers Arcy »

L’exposition « Vers Arcy » est l’une des étapes « visibles » par le public du Musée de l’Avallonnais d’un vaste projet – du même nom – porté par les membres de l’équipe d’Ethnologie préhistorique (UMR 7041 du CNRS) et initié en 2015.

Ce projet est l’aboutissement de réflexions collectives ou individuelles initiées de longue date par les différents acteurs de la recherche sur le massif de la Cure (CNRS, SRA, Musée, archéologues, spéléologues). Il doit permettre de fédérer des compétences variées et complémentaires engagées dans la compréhension des occupations paléolithiques des grottes d’Arcy-sur-Cure et de Saint-Moré. C’est parce que depuis plusieurs années, les recherches initiées au sein de l’équipe Ethnologique préhistorique se multiplient sur ces grottes et qu’en parallèle la documentation archéologique s’est enrichie dans le Bassin parisien, que l’idée de ce projet d’équipe « Vers Arcy » s’est progressivement formalisée. Fouillés de 1946 à 1963 par l’équipe du Pr André Leroi-Gourhan, puis par certains de ses disciples, les différents gisements paléolithiques d’Arcy/Saint-Moré constituent historiquement un laboratoire d’étude majeur pour l’équipe d’Ethnologie préhistorique qui souhaite ici amplifier son investissement sur place et dans l’étude des collections originaires des cavités.

Ce projet a pour objectif de mettre en perspectives toutes les découvertes faites dans les grottes d’Arcy-sur-Cure et de Saint-Moré pour les actualiser tout en lançant de nouveaux projets de recherche. Ce programme se décompose en plusieurs parties :

  • Promouvoir les recherches (de terrain, sur les collections et les archives) conduites depuis plusieurs décennies au sein de l’équipe « Ethnologie préhistorique », et en collaboration avec d’autres partenaires académiques, en particulier de l’Université de Paris 1.
  • Amorcer de nouvelles études sur les collections anciennes, encore en grande partie inédites, et qui, par le large champ chronologique qu’elles couvrent (du Moustérien au Magdalénien), nous offrent un cadre de recherche exceptionnel pour le Bassin parisien.
  • Valoriser l’irremplaçable travail de documentation réalisé depuis les 30 dernières années par de nombreux archéologues, spéléologues professionnels ou amateurs et notamment par l’association Cora sur la vallée de la Cure et ses occupations archéologiques.
  • Mettre en place, en partenariat avec le Musée de l’Avallonnais, un projet de muséographie.

Pourquoi ce projet d’exposition ?

Redonner un sens, faire revivre des objets archéologiques que l’on accuse trop souvent d’être muets dans leurs présentoirs, tel est l’objectif de cette modeste exposition !

Nous avons voulu raconter quelques moments de la préhistoire des Grottes d’Arcy-sur-Cure et de Saint-Moré, et faire pénétrer le visiteur dans l’univers des hommes préhistoriques qui y ont séjourné pendant près de 40 000 ans.

Des objets emblématiques exhumés à l’occasion des fouilles des grottes d’Arcy-sur-Cure (fouilles Parat et Ficatier et fouilles en cours de Maurice Hardy) sont ici exposés, afin de valoriser les recherches conduites pendant plus d’un siècle sur le massif. Anodins pour certains dans leur usage quotidien, ces objets n’en représentent pas moins des témoignages d’hommes qui nous ont précédé il y a plusieurs dizaines de millénaires, des bribes d’activités qui nous les rendent pourtant si proches. Ce sont de courts scénarii qu’évoque chacune de ces vitrines, en quelque sorte des anecdotes préhistoriques !

Pour éviter les écueils d’une muséographie figée et d’une recherche cloisonnée à son seul cadre académique, cette exposition met en regard 2 discours, s’adressant tout autant aux adultes, qu’aux enfants et sollicitant beaucoup la complicité du visiteurs, via des clins d’œil humoristiques parfois évident, parfois subtilement cachés. Nous appuyant sur des posters relatant de manière synthétique et simplifiée les découvertes faites au sein de plusieurs cavités du massif, nous avons fait le choix de mettre peu d’objets et des cartels épurés. Le visiteur chemine virtuellement entre les principales cavités préhistoriques du massif d’Arcy, voyageant dans le temps entre – 50 000 et – 10 000 ans avant le début de l’ère commune (avant JC).

Tous ces éléments prennent donc place au sein d’une muséographie que nous avons souhaitée originale, pédagogique, ludique et humoristique, ayant pour but de retracer, au travers de ce panorama préhistorique, l’histoire de la recherche archéologique autour des grottes. Nous pouvons y retrouver des portraits de l’Abbé Parat (1843-1931, ecclésiastique, archéologue et historien), d’André Leroi-Gourhan (1911-1986, ethnologue, archéologue préhistorien français) ainsi que des présentations de leurs travaux (publications, plans, tableaux, anciennes présentations d’objets...). L’évolution de la vision de la préhistoire du XIXe siècle à nos jours est ainsi perceptible, notamment autour de la représentation de nos « cousins », les hommes de Neandertal qui, considérés comme des sauvages aux instincts grégaires au début du siècle dernier, sont devenus nos cousins à part entière, riche d’une industrie très élaborée et ayant leurs croyances, leurs arts propres.

Les plans

Ce projet a été réalisé grâce aux financements et au soutien de l’université de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne (Projet « Vers Arcy » (AAP « Politique scientifique », coord. P. Bodu & N. Goutas), le prêt d’objets originaires de la galerie Schoepflin, par Mr Maurice Hardy (Assistant ingénieur au CNRS, responsable des opérations de fouilles à la grotte du bison), et l’aide indispensable du musée d’Avallon ! Merci à Claude Renouard, Agnès Poulain, Karine Choisnard, Muriel Zimmermann, Adeline Descloux, Mathieu Dupont.

  • Plan de la Salle de préhistoire du Musée de l'Avalonnais avant rénovation

    Plan de la Salle de préhistoire du Musée de l'Avalonnaire avant rénovation
  • Plan du projet de rénovation de la Salle de Préhistoire du Musée l'Avallonais

Devant composer avec l’agencement et le mobilier existant dans la salle de Préhistoire du Musée de l’Avallonnais, 7 vitrines ont été réalisées et s’articulent autour de 7 cavités en respectant à chaque fois le rythme, un poster, quelques objets et un cartel humoristique.

Les vitrines

Les vitrines respectent une thématique en lien avec la spécificité de chacune des grottes. Chaque vitrine est organisée avec une lecture verticale (posters et cartels) et une lecture horizontale (les objets).

  • Vitrine I.A : La Grotte du Mammouth, salle de Préhistoire du musée de l'Avallonnais

    Thème : Paléo inférieur et moyen, économie du silex
  • Vitrine I.B : La Grotte de l’Hyène, salle de Préhistoire du musée de l'Avallonnais

  • Vitrine II : La Galerie Schoepflin, salle de Préhistoire du musée de l'Avallonnais

  • Vitrine III : La Grotte du Renne, salle de Préhistoire du musée de l'Avallonnais

  • Vitrine IV A : la grotte du Trilobite, salle de Préhistoire du musée de l'Avallonnais

  • Vitrine IV B : La Grotte du Cheval, salle de Préhistoire du musée de l'Avallonnais

  • Vitrine IV C : la grotte des Hommes, salle de Préhistoire du musée de l'Avallonnais

Les posters

Les textes ont été écrits par :

  • Pierre Bodu (chargé de recherches au CNRS, responsable de l’équipe ethnologie préhistorique).
  • Nelly Connet (Chargée d’études et de recherche à l’INRAP).
  • Nejma Goutas (chargée de recherches au CNRS)
  • Ludovic Mevel (chargé de recherches au CNRS, responsable adjoint de l’équipe ethnologie préhistorique).

Le maquettage et la coordination du projet muséographique ont été réalisés par Michèle Ballinger.

Chaque poster respecte le même plan de construction : une courte introduction en vignette, une coupe stratigraphique de la grotte, une échelle des temps, quelques objets issus des fouilles et un texte retraçant l’historique de la découverte de la grotte et de ses fouilles et les enjeux scientifiques que chaque cavité représente. Ainsi, les posters fournissent un matériel pédagogique qui s’adresse aux spécialistes comme aux plus profanes.

  • La grotte du Mammouth

    Cartel sur la grotte du Mammouth créé pour l'exposition au musée d'Avallon (2016)
  • La galerie Schoepflin

    Cartel sur la galerie Schoepflin créé pour l'exposition au musée d'Avallon (2016)
  • La grotte de l'Hyène

    Cartel sur la grotte de l'Hyène créé pour l'exposition au musée d'Avallon (2016)
  • La grotte du Renne

    Cartel sur la grotte du Renne créé pour l'exposition au musée d'Avallon (2016)
  • La grotte du Cheval

    Cartel sur la grotte du Cheval créé pour l'exposition au musée d'Avallon (2016)
  • La grotte des Hommes

    Cartel sur la grotte des Hommes créé pour l'exposition au musée d'Avallon (2016)
  • La grotte du Trilobite

    Cartel sur la grotte du Trilobite créé pour l'exposition au musée d'Avallon (2016)
  • Posters vitrines

Les objets

Des moyens modestes et opportunistes ont permis de mettre en valeur les objets présentés dans chaque vitrine, en rapport avec le poster qui lui est dédié.

  • Objets de la grotte du Cheval : [vitrine d'exposition]

  • Objets de la grotte des Hommes : [vitrine d'exposition]

  • Objets de la grotte de l'Hyène. 1 : [vitrine d'exposition]

  • Objets de la grotte de l'Hyène. 2 : [vitrine d'exposition]

  • Objets de la grotte du Mammouth : [vitrine d'exposition]

  • Objets de la galerie Schoepflin. 1 : [vitrine d'exposition]

  • Objets de la galerie Schoepflin. 2 : [vitrine d'exposition]

Les cartels humoristiques

Afin d’apporter une note d’humour à l’installation, des cartels humoristiques ont été réalisés. Chaque proposition reprend le thème abordé dans les posters et le tourne à la dérision.

Les cartels sont présentés dans les vitrines, avec les objets.

  • Alimentation charcuterie boucherie

  • L'homme de Néanderthal de la grotte de l'Hyène

  • Elle : un corps tonique pour l'été

  • La grotte des Hommes

  • Home sweet home

  • Carte nationale d'identité : Homo Neanderthalensis

  • Carte nationale d'identité : Homo sapiens

  • Tailleur de silex magazine

Sources

  1. Lorem ipsum dolor sit amet. CNRS éditions. 2018-02-02.
  2. adipiscing elit, sed do eiusmod tempor . CNRS éditions. 2017-12-18.